Vrac Loupe

A propos de nous

Nous sommes un groupe d’amis. Nous avons tous vécu à l’étranger pendant de nombreuses années, travaillons ou avons travaillé pour de grands groupes internationaux dans des postes transverses à l’entreprise.

Nous ne sommes plus si jeunes mais pas encore si vieux. Nous ne partageons pas toujours les mêmes idées, mais dialoguons souvent pour parvenir à une vision positive de ce qui doit être fait. Nous ne monologuons pas chacun tenant pour vérité son opinion mais, à travers la parole (dialogos), nous cherchons à construire sur les idées des autres.

Nous ne procrastinons pas, nous faisons. Nous pensons avoir plus de devoirs que de droits dans cette société où l’acquis est maître mot et pensée dominante.

Et nous voulons apprendre tous les jours. Rien n’est donné, tout est encore à découvrir.


Pourquoi ce site ?

Le constat était simple: malgré la multiplication des chaînes d’information en France, peu de journalistes sont réellement critiques et assez détachés des sujets qu’ils suivent pour les aborder avec distance et neutralité.

Cet état de fait concerne principalement les sujets politiques mais pas que. Les chaînes privées ne mordent que rarement leurs propriétaires, les chaînes publiques sont par définition éminemment politiques sur les sujets économiques.

Tous les canaux de communication sont concernés : radio, presse papier et web, télévision, et autres « réseaux sociaux ». Il existe évidemment des exceptions que nous saluons comme Le Canard Enchaîné, Mediapart, et dans une moindre mesure, les « émissions » présentées par Yann Barthès. Mais les journalistes sont redevenus les publicistes du XIXème siècle, au mieux des animateurs, certains d’ailleurs avec brio (e.g Yves Calvi).

Un autre souci provient du clivage gauche-droite dans lequel ces mêmes médias, les hommes politiques et probablement notre éducation nous enferment. Pourquoi diviser les idées entre gentils et méchants ? Pourquoi le progrès social ne serait que de gauche et l’expertise économique de droite ? Pourquoi les ouvriers devraient-ils voter communiste (si le parti existe encore) et les patrons à droite toute ?

Nous pensons que l’être humain peut éviter les fossés idéologiques imposés et adhérer à une universalité du bon sens et de l’effort commun. Il convient cependant d’évacuer l’idée que tout passe par le centre. Au contraire, celui-ci est plutôt une intersection des idées qu’une union, et n’a pas apporté d’éléments fondateurs pour une nouvelle vue des stratégies à mettre en place pour notre avenir.

Autre point, les journalistes ne sont pas des experts dans leur domaine de spécialisation. S’ils l’étaient, ils ne seraient pas journalistes mais chercheurs, prêtres, paléontologues, ou chefs d’état. Un expert peut devenir journaliste et perdre peu à peu son expertise. Jamais l’inverse.

Ce site ne traitera pas que de politique. Tous les sujets qui sont de notre intérêt y seront exposés que ce soit du sport, des nouvelles technologies, des arts (incl. Télévision), du social, de l’économie, enfin tous les domaines où nous pensons pouvoir apporter un autre éclairage et sortir de la platitude quotidienne. Nous comptons vous donner notre avis sur les sujets qui nous interpellent.

Enfin, nous exécrons le politiquement correct et la bien-pensance forcée. N’inversons pas 1984, ne vivons pas ni dans une utopie ni dans une dystopie, mais abordons les faits sans fard. Nous n’essayons pas d’être satiriques, d’autres le font bien mieux que nous le ferons jamais (legorafi.fr). Nous questionnons l’évident, la moralité de la légalité, et les croyances séculaires ou religieuses.

Si vous aimez nos idées, n’hésitez pas à nous le faire savoir et à nous soumettre vos points de vue. Si vous ne les aimez pas, dites-nous également pourquoi pour nous remettre en question.


Excellente lecture à tous